You are here: Home » PS3 » Test PS3 » Test de Beyond Two Souls sur PS3

Test de Beyond Two Souls sur PS3

Vous le savez sans doute déjà, mais j’adore les jeux Quantic Dream ! Non seulement parce que le studio est Français (cocorico !), mais surtout pour la qualité de la narration de leurs jeux. Je suis tombé amoureux tout de suite de The Nomad Souls sur Dreamcast, puis Farhenheit sur PS2 et enfin Heavy Rain sur PS3. Mon seul regret vis a vis de Quantic Dream vient l’appauvrissement permanent de leur gameplay qui rend de plus en plus le joueur, spectateur  plutôt qu’acteur, qu’en est il de Beyond Two Souls ?

beyond_two_souls

Les graphismes de Beyond Two Souls : le plus beau jeu de la PS3 – 20/20

La PS3 crache ses tripes ! Je pensais avoir tout vu avec The Last of US… Mais non ! Beyond Two Souls va plus loin ! Les acteurs du jeu sont proche du photo réalismes, les textures sont d’une finesse incroyables, et la modélisation est quasi parfaite. La mise en scène très cinématographique du jeu nous en met plein la tronche. La direction artistique est superbe,  et le jeu des acteurs est impeccable, même si ça pleur un peu trop facilement à mon goût. Bref Beyond Two Soul est le plus beau jeu de la PS3 et même peut-être sur toutes plateformes confondues. Les mauvaises langues diront que ce n’est qu’une succession de scènes cinématiques interactives scriptées à mort. Mais dans ce cas comment expliquez vous que je ne voit pas la transition entre les phases de « cinématiques scriptées » et les phases de jeu en temps réel ? Mieux encore Beyond se paye le luxe de nous offrir quelques passages de liberté dans le far west américain a dos de cheval et là le soft n’a rien à envier à The Last of Us. Bref c’est une réussite et la fin du jeu m’en a franchement mis plein la tronche visuellement… Même un Crysis 3, un Battlefield 3, un Max Payne 3 ou un Skyrim moddé en full sur PC, n’arrivent pas la cheville de Beyond visuellement. Bref c’est magnifique et Beyond Two Souls est une putain de démo technique !

beyond_two_souls-4

Le Gameplay de Beyond Two Souls : acteur débutant et spectateur pro – 14/20

C’est clairement le point qui fera débat sur Beyond Two Souls ! J’avoue adorer les QTE ! Mais sur ce point Beyond m’a déçu sans être catastrophique pour autant. Je m’explique : Farhenheit proposait des QTE franchement stressant, car en cas d’échec, vous perdiez vie, ce qui rendait les autres QTE encore plus stressant car vous risquiez de vous taper un bon gros GameOver des familles avec une mort bien atroce à l’arrivé. Ici point de gameover, tout au plus vous aurez le droit a un autre embranchement de scénario et une grosse claque dans la tronche. C’est franchement dommage car le côté haletant des scènes d’actions (magnifiques soit dit en passant) s’effrite et on perd une partie du côté émotionnel du soft.

Maintenant, j’ai trouvé qu’il y avait moins de QTE inutiles que dans Heavy Rain, plus de liberté de mouvement et moins de rigidité dans les déplacements. Les QTE sont aussi intégrés avec intelligence lors des combats sans afficher les touches à presser ! C’est superbe ! Maintenant si je dois comparer aux autres jeux du genre, je préférais le gameplay de Farhenheit ou de The Nomad Soul, voir même un Asura’s Wrath qui faisait dans le QTE pour hardcore gamer. Ici il n’y a aucun challenge, et n’importe qui pourra jouer à Beyond Two Souls. C’est un parti pris très grand publique, pour un jeu au contenu clairement adulte… Cherchez l’erreur.

Ne boudons pas pour autant notre plaisir, contrôler Jodie dans les phases d’infiltration ou d’action reste fun, et contrôler Aiden, l’entité de l’au delà liée à l’héroïne est tout bonnement jouissif ! La grande Force de Beyond Two Soul réside dans les choix que vous faites : Ainsi vous pouvez jouer un Aiden passif qui ne fera qu’aider Jodie en cas d’urgence ou un Aiden pourrisseur de vie qui défonce le premier PNJ du coin (bon ou mauvais ^^) . Effet garanti, j’ai explosé de rire a plusieurs reprise derrière ma console ! Autre bonne surprise, nous avons quelques passage de liberté totale où on est libre de ses mouvements ! C’est jouable et très agréable, même si on est bien loin d’un Omikron : The Nomad Soul.

L’intégration d’un mode 2 joueurs est  assez sympathique, chaque joueur incarne soit Jodie soit Aiden a tour de rôle, même si ou aurait préféré une gestion en temps réel avec les personnage contrôlés en simultané, mais cela aurait clairement nécessite de re-développer une grosse partie du jeu.

Conclusion on est a la fois acteur et spectateur, on s’amuse beaucoup et c’est se qui compte, même si on est parfois frustré par la limitation des scripts qui nous empêche de réaliser l’action qu’on avait en tête et surtout par le manque de challenges que propose le gameplay qui vient jusqu’à nuire au concepts même du jeu : vivre des émotions. Vivement que David sorte de sa Cage (trolololo :-)) pour se recentrer sur un gameplay à la Omikron : The Nomad Souls qui est à mon sens sa plus grande réussite avec Farhenheit.

beyond-two-souls_1

L’ambiance sonore de Beyond Two Soul : comme au cinéma – 18/20

Les doublages sont dispo en Français et en Vo Anglais. La Vo est de meilleur qualité que la VF mais ça reste très écoutable. Que dire ? Au même titre que les graphismes, on se croirait au cinéma. Tout est parfaitement maîtrisé de ce point de vu là.

beyond-two-souls_3

Le Scénario de Beyond Two Souls : Entre Farhenheit et Omikron – 19/20

J’ai été séduit ! Je me demande des fois si David Cage n’a pas vécu une NDE (Near Death Experience) ou si il n’a jamais fait de tentative de suicide auparavant tellement ces thématiques sont récurrentes dans ses jeux ! On est a mis chemin entre Omikron: The Nomad Souls et Farhenheit côté scénario. Autant dire que c’est du lourd. Vous incarnez Jodie, une gamine liée à une entité venant de l’au delà. Jodie dans son enfance est en proie à de terribles agressions venant de monstres. Ses parents adoptifs démissionnent et la laisse entre les mains de la DPA, qui mène des études scientifiques sur les phénomènes paranormaux. Jodie passera son enfance dans ce centre (ça me rappel la série TV le caméléon), puis partira (de force) pour rejoindre les rangs de la CIA pour des missions très spéciales souvent a des fins politiques, ce qui ne plaira pas à notre demoiselle bien longtemps. Je n’en dit pas plus sous peine de vous spoiler l’histoire. Mais sachez que vous vivrez toute la vie de l’héroïne de sa plus tendre enfance à l’âge adulte. le scénario est passionnant et les personnages sont particulièrement bien écrits et attachants. Bref c’est une réussite scénaristique.

Beyond Two Soul s’aventure dans différents types de cinéma, du genre horrifique/ surnaturel (très réussi) au plus classique cinéma d’action, en passant par des scènes de vie plus classiques. Les seuls défaut que j’ai notés sont les choix de narrations qui peuvent être déroutant au début de l’aventure, car le jeu découpés en de nombreux chapitres tous situés à des endroits chronologiquement différents. Vous passez donc de l’adolescence  de Jodie à l’age adulte en revenant sur sa petite enfance. Il vous faudra donc recoller les morceaux au fur et a mesure du jeu pour saisir l’histoire. Sinon je trouve que les personnages principaux pleurent un peu trop facilement et on a l’impression parfois de tomber dans le mélo à deux balles. Mais bon rien de bien gênant, l’histoire est splendide et les personnages aussi.

beyond-two-souls-2

La durée de vie de Beyond Two Souls : un long film tranquille – 17/20

Vous en voyez souvent vous des films qui durent 8h00 ? Vous en voyez souvent des jeux qui proposent plus d’une vingtaine de fins possibles ? Bref si vous accrochez au genre, vous serez tenté de tout voir et là on peu y passer beaucoup de temps ^^.

Beyond: Two Souls

Mon verdict sur Beyond Two Souls : j’ai adoré mais… – 19/20

Peu importe que Beyond Two Souls soit à la croisé des mondes entre le cinéma et le jeu vidéo. J’ai pris mon pied ! Je me suis amusé ! N’est-ce pas ça l’essence même du jeu vidéo ? C’est un peu comme The Walking Dead, une narration puissante et un gameplay minimaliste. Beyond Two Souls est une réussite sur tous les plans. La seule vrai incohérence de Beyond Two Souls vient du fait que le jeu propose un contenu mature et adulte avec un gameplay trop grand publique, qui risque de refroidir le publique visé. C’est absurde et cela vient même jusqu’à nuire à l’intensité émotionnelle qu’offre le soft… Peut être pour nous rappeler que Beyond Two Souls n’est qu’un jeu…

 

 

Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

http://ps4vita.fr

4 Comments

  1. Ce test de fanboy !

    • Je l’ai dis, j’aime Les jeux Quantic Dreams… Après D’un point vu visuel, c’est magnifique et c’est indéniable. C’est une grosse claque point barre. Prend la scène finale ou la scène du train qui sont en temps réel, je pensais être dans une cinématique et je n’ai jamais vu ça dans un jeu ! D’un point scénaristique ou écriture des personnages je pourrais te dire que c’est le meilleur film de l’année aux côtés de Pacific Rim et d’Elysium.

      Mon seul reproche concerne le gameplay, si j’étais si Fanboy que ça, je ne remettrais pas en cause la sainte parole de monsieur Cage (qui me sort par les trou de nez). Mais sans penser à la promo ignoble du jeu, j’ai passé un super moment. Ce n’est,peut être pas mon jeu préféré sur PS3 mais il rentre allègrement dans le TOP 3. Et oui c’est subjectif, mais je ne crois pas qu’il soit possible d’être objectif sur un tel jeu, hormis en se qui concerne la réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *