You are here: Home » Débat » Débat : pour ou contre la dématérialisation des jeux vidéo

Débat : pour ou contre la dématérialisation des jeux vidéo

On y arrive  de plus en plus ! Jusqu’où ira t’elle ? la dématérialisation des jeux vidéo. Le fait de pouvoir d’avoir une collection de contenu virtuel, plutôt qu’une pile de boitier plastiques s’accumulant sur nos étagères. Alors êtes vous pour ou contre la dématérialisation des jeux vidéo ?

Pour les jeux dématérialisés

La dématérialisation à pas mal d’avantages pour les éditeurs comme pour les joueurs, en voici quelques un :

  • Les jeux sont globalement moins cher : c’est le cas sur Steam, ou sur le Playstation Store par exemple.
  • Les jeux prennent moins d’espace dans votre intérieur
  • Impossible de “casser son jeu” et exit les blueray rayés, il suffit de télécharger
  • C’est plus écologique (enfin je supposes, ils faut comptabiliser la consommation des serveur d’hébergement des jeux et la consommation supplémentaire d’espace de stockage (disque dur).

Contre les jeux dématérialisés

  • On ne peux plus prêter ses jeux vidéo à ses potes ou même les emmener chez un amis le temps d’une après midi
  • On ne peut plus revendre ses jeux vidéo
  • Lire les notices sur du papier c’est quand même plus agréable
  • C’est quand même sympa une étagère pleine de jeux vidéo ^^

Alors que préférez vous ? les jeux dématérialisés ou des jeux en boite ?

Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

https://ps4vita.fr

6 Comments

  1. Le débat de la dématérialisation est aussi épineux qu’il est important. Epineux parce qu’il n’est certainement pas un avantage pour tous et important parce que sans nul doute il va s’imposer progressivement dans l’esprit des éditeurs et des joueurs.
    Je me permets dans mon commentaire de rajouter quelques facteurs qui me semblent importants au débat, notamment sur le point de vue des éditeurs de jeux.

    1- Les jeux dit “blocbusters” c’est à dire les jeux d’envergures, en 3D travaillées, en environnements vastes et au design soigné nécessitent de plus en plus de travail car les modélisations sont de plus en plus fines. Les jeux devraient donc être fort logiquement de plus en plus longs. Il n’en est rien. Rallonger la durée de développement d’un jeu ne serait pas commercialement intéressant. Les équipes de créations préfèrent donc embaucher plus de personnes afin de mieux répartir les tâches et ce dans un temps qui ne sera pas rallongé. Mais cette politique à une coût et c’est fort logiquement que ce coût se répercute sur le prix d’un soft lors de sa sortie. On observe une montée du prix du jeu vidéo depuis plusieurs générations de consoles.

    A défaut de stopper cette montée, la dématérialisation peut la limiter quelques temps.
    Parce qu’il faut savoir que la matérialisation d’un jeu considère également la fabrication d’une boite, l’impression d’une notice et considère enfin le transport des jeux en état fini depuis les pays de fabrication jusqu’à l’ensemble des pays qui vendront au détail ces jeux. La fabrication, le transport ont un coût dont les éditeurs seraient ravis de se passer.
    La dématérialisation peut donc limiter la montée du prix du jeu en jouant sur l’absence des surcoûts de l’essence et de la fabrication des boites et des notices.

    Il semble presque évident que SONY et Microsoft vont jouer cette carte lors de la toute prochaine génération de consoles. Pourtant ce ne sera pas encore le cas de Nintendo qui défend bec et ongle son point de vu. Un point de vu contre la dématérialisation et contre les DLC abusifs que l’on a observé pour certains jeux et récemment décriés par Satoru Iwata, président de la firme Japonaise. La dématérialisation est en effet la vente d’un bien virtuel et uniquement virtuel. Se priver de boites quand on sait que certaines sont graphiquement bien travaillées, se priver des notices quand on sait que certains tutos in game sont plus énervant que la lecture des commandes d’un jeu n’est pas du goût de tous les joueurs. De plus, la dématérialisation en masse pose un problème encore jeune dans l’esprit des internautes : Payer par internet est si facile, il ne demande aucun déplacement et souvent le montant n’est pas exprimé en € ou en $ mais sous la forme masquée de crédits. N’est-ce pas là une façon de pousser le consommateur à l’achat ?

    Enfin, je tiens à rappeler, surtout à l’heure où le jeu vidéo tend à devenir un média considéré comme artistique, que les Arts dans leur ensemble comme le cinéma et la littérature ne sont pas massivement dématérialisés. Les DVD, les Blue Ray et le livre ne se posent pas encore la question d’une dématérialisation totale pour les toutes prochaines années. Alors pourquoi les éditeurs de jeux nous priveraient ils de nos boites et notices compte tenu en plus du peu de succès rencontré par la PSP Go qui visait justement à tester la dématérialisation auprès du public ?

    • Merci de ta réponse, qui je dois le dire est bien construite et pertinente sur de nombreux points. Cependant je trouve que la monté du prix des jeux vidéo est plutôt modérée voir. De mémoire les jeux Super NES coûtaient 400 fr, un blockbuster sur PS3 coûte 60 euros soit 455 fr, ce qui au finale équivaut à un joli passage à l’euro et à 15 ans d’inflation. Au final les jeux vidéo ont augmenté moins vite que l’augmentation des coûts liés à leur production. Car un jeu aujourd’hui développé avec le budget de création d’un jeu super nes n’est pas commercialisé 60€.

      En ce qui concerne Nintendo, bien que je n’en parle pas dans les lignes de ce blog, il semble que big N va entrer dans la danse de la dématérialisation avec Wii U et au prix fort.

      Pour ce qui est des notice,s j’avoue que ça le manque souvent et que les tutos de début de jeu me rebutent les 3/4 du temps.

      Bonne remarque en ce qui concerne le prix caché des DLC et jeux téléchargés. les points Microsofts et les monnaies virtuels sont un véritable moyen pour perdre la notion de l’argent.

      En ce qui concerne les autres arts, j’ai l’impression qu’on en est au même stade que pour les jv. La VOD se développe beaucoup, le téléchargement légale (ou pas) de musique aussi, et l’apparition du Kindle a grandement participé à la dématérialisation des livres numériques. Amazon Us vends d’ailleurs maintenant plus de livre électroniques que papier.

      En ce qui concerne le fait de nous priver de nos chère boites et notices, je pense que l’intérêt des éditeurs est purement financier. Une plateforme comme le PSN qui se charge de distribuer les jeux prend une commission sur chaque vente dans le cas de la vente IRL. Autant d’argent qui ne va pas dans la poche des autres réseaux de distribution (grande distrib, points de ventes spécialisés, site web …).

  2. je suis pour la dématérialisation car je joue beaucoup sur pc, et depuis qu’il y a les vendeurs de clés (dlcompare.fr) je peux chopper mes jeux entre 10 et 30€, donc sans augmenter mon budget j’ai accès à beaucoup plus de jeu !

    Le dématérialisé permet aussi à tous les petits devs (indé) de mettre leur jeux à la dispo d’un max de monde (xbla, steam greenlight) et ça c’est vraiment intéressant pour tous !

    Sur console le problème est différent parce que c’est quand même plus sympa d’avoir des boites, mais du coup il y a l’occasion 😉

    • Sur PC je suis entièrement d’accord avec toi, le prix des jeux sur Steam est bien moins cher que le prix des jeux en boite, du coup c’est franchement intéressant…

      Sur le PSN ou le XBLA par contre le prix est identique… Tu te retrouve donc avec un jeu virtuel qui encombre ton disque (alors qu’il est normalement bootable depuis un HD DVD ou Blu-ray), qui au passage est invendable.

  3. Je ne comprends pas le fait d’être pour ou contre. On nous propose les deux versions pour chaque jeux. De plus le dématérialisé permet aux rétro-gamers d’investir dans des consoles next-gen et pouvoir jouer aux jeux collector de l’époque !

    L’un ne remplacera jamais l’autre donc pas la peine de créer des front de lutte anti-dématérialisation comme on trouve sur le web xD

  4. Je n’aime pas la dématérialisation, mais c’est un avis purement personnel. Je reconnais volontiers les avantages de la démat. Par contre ce qui me gêne c’est justement qu’on a pas toujours le choix et que c’est de plus en plus au profit de la dématérilisation… De nombreux jeux sont 100% démat et ne sortirons à priori jamais en boite… Par exemple je rêverais d’avoir dust an elysian tail sur PC en version boite :-(… Là où je ne te rejoins pas c’est sur le fait que l’un supplante l’autre. je pense qu’avec l’arrivé des jeux dans le cloud, la lutte des éditeurs contre le marché de l’occaz et du piratage et les coût engendré par la matérialisation feront disparaître nos support physiques… Ils sont en train “d’éduquer le consommateur”. Sony à déjà tenté avec la PSPGO, Microsoft à lancé l’idée avec la Xbox One et les steambox, OUYA et autre shield seront 100% demat. Je paris que d’ici 10 à 20 ans les support physique ne seront plus ou quasiment plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *