You are here: Home » PS4 » Tests et critiques de jeux Playstation 4 ( PS4 Pro ) et Playstation VR ( PSVR ) » Test de Robinson: The Journey sur PS4 avec le Playstation VR

Test de Robinson: The Journey sur PS4 avec le Playstation VR

J’attendais avec beaucoup d’impatience Robinson: The Journey. D’une part parce qu’il s’agit d’une exclue temporaire, développée sur PS4 pour le PSVR. D’autre part, j’était carrément séduit par l’ambiance visuelle du soft, qui s’appuie sur un moteur graphique haut de gamme avec le Cry Engine 3. Passé ces à priori positifs, Robinson: The Journey est-il la killer apps qui vous fera acheter un Playstation VR ?

PSMove Robinson: The Journey

Les graphismes de Robinson: The Journey sur PS4 avec PSVR – 18/20

On ne nous avait pas menti ! La direction artistique de Robinson: The Journey est sublime ! Une ambiance folie mêlant habillement science fiction et dinosaures :-). Une planète sauvage à la végétation luxuriante, laissant derrière elle les vestiges d’une civilisation passée ! C’est franchement réussi et ça sert intelligent l’histoire ( à moins que ça ne soit l’inverse ?). C’est d’autant plus vrai, que l’univers fourmille de nombreux détails visuels. Pour s’en convaincre il suffit de visiter votre vaisseau et son aménagement de fortune pour survivre sur la planète !

Techniquement on est clairement fasse à l’un des plus beaux jeux du Playstation VR. Les graphismes sont fins, bien détaillés. L’animation est bonne, les effets de lumière au top ! On notera tout de même qu’il y a un peut d’aliasing et certaines textures sont très moyennes. Le jeu propose un filtre légèrement flouté. Pas désagréable au premier regard, mais sans doute pour masquer quelques imperfections visuelles ou technique tel que le clipping un peut trop proche.

T-Rex Robinson: The Journey

Le gameplay de Robinson: The Journey sur PS4 avec PSVR – 14/20

Je vous préviens tout de suite, Robinson: The Journey se joue debout et par petites sessions d’une demi heure, pour éviter que le voyage se termine aux toilettes. Vous vous déplacez dans des décors en 3D temps réel soit de manière fluide mais plutôt mole, soit par accoup, chose qui m’a paru peu naturelle pour ce dernier. Un gameplay classique pour les déplacement, mais je déplore vraiment leur lenteur. Peut-être es-ce pour limiter le motion sickness ?

Sinon Robinson: The Journey s’apparente à un jeu d’aventure et d’exploration, saupoudré d’énigmes et de mini jeux. Le jeux vous fait résoudre quelques énigmes pour activer et alimenter des réseaux électriques, jouer a cache cache avec votre T-rex de compagnie, le tout alterné avec des phases d’escalader aussi bien foutus que vomitives à la longue… Le tout sous les yeux  L’œil de Higs, une IA qui vous assiste à la façon de Portal ou encore Destiny.

J’avoue que, même si les idées sont plutôt bonnes, j’ai été déçu par la non utilisation du PSmove, qui aurait permis de gagner en précision. Surtout que votre multi-tool, qui vous permet d’interagir avec tout et n’importe quoi : donner des ordres au dino, à Higs, ou tout simplement faire la télékinésie, ressemble à s’y méprendre à un PSmove… Bref, petite frustration. J’ai aussi été rebuté par la lenteur des déplacements, qui viennent un peut casser le rythme du jeu. Ensuite je déplore le manque de variété dans les casses têtes et un léger effet de lassitude à la longue, alors que le jeu comporte seulement 6 zones.

Le jeu nécessite aussi bien souvent de beaucoup tourner la tête… Un peut trop parfois, car même en paramétrant mon PSVR dans tous les sens, je me suis souvent retrouvé à la limite ou dehors de la zone de jeu offerte par le casque.

En tous cas, je salue le parti pris, de nous offrir un jeu sans violence, intelligent et axé sur l’exploration. Dommage qu’on soit loin d’un Portal ou d’un Talos Principle, voir d’un Myst. Les mécaniques de jeu bien qu’intéressantes sont trop peut exploités et restent simplistes.

Oeuf de dinausores Robinson: The Journey

Le scénario de Robinson: The Journey sur PS4 avec le PSVR – 16/20

Vous incarnez, Robin, rescapé d’un crash spatial qui se retrouve seul sur la planète Tyson III. Planète a la faune luxuriante peuplée de dinosaures. Ses seuls amis sont Higs une IA se trouvant dans une sphère volante et Leika, un bébé T-Rex que Robin à vu naître et recueilli.

Higs sert de mentor et d’assistant à Robin, en le guidant dans ses choix. Il lui donnera accès a de nombreuses informations pratiques et historiques. Leika quand à elle fait plus office de chien de garde et prendra la défense de Robin contre les petits dinosaures.

Barrière anti Dinausores Robinson: The Journey

L’ambiance sonore de Robinson: The Journey sur PS4 avec PSVR – 16/20

Les bruits de la faune et de la flore, nous immergent à la perfection et nous donnent réellement l’impression d’être seul au beau milieu d’une jungle. Le bruit des dinosaures est très Jurassic parcesque et les doublages de Higs sont très bon. Je déplore tout de même la voix de Robin qui est aiguë… Même pour un jeune garçon.

Paysage Robinson: The Journey

La durée de vie de Robinson: The Journey sur PS4 avec PSVR – 09/20

Comptez 6 heures de jeu sans réelle jouabilité pour découvrir le scénario en ligne droite de Robinson et parcourir les 6 zones de jeu. C’est clairement trop court.

Higs Robinson: The Journey

Ma conclusion sur Robinson: The Journey sur PS4 avec PSVR – 14/20

Robinson: The Journey m’a visuellement laissé sur les fesses ! Une véritable démo technique de ce que la VR a à nous offrir dans les années à venir ! C’est un peut comme la sortie de Crisis en son temps. Robinson est clairement le plus beau jeu du PSVR que ça soit techniquement ou tout simplement en terme de direction artistique. Son ambiance est envoûtante, mystérieuse et nous pousse a elle seul à poursuivre l’aventure.

Côté gameplay le jeu manque de précision, de variété et de rythme, même si les intentions sont bonnes ! Un jeu basé sur l’exploration, sans violence et bourré d’énigme. Dommage que ce potentiel ne soit pas mieux exploité.

Le scénario bien qu’assez convenu se laisse suivre avec grand plaisir , même si on aurait préféré une histoire peut être plus fouillées concernant les personnages, le contexte et ainsi grappiller quelques heures de jeu supplémentaire.

En bref Robinson est magnifique, c’est un bon jeu avec un potentiel immense, malheureusement sous exploité.

 

Si vous avez aimé cet article, partagez le ! MERCI !

Robinson: The Journey

Robinson: The Journey
7.2

Graphismes

9.0/10

Gameplay

7.0/10

Scénario

7.5/10

Ambiance sonnore

8.0/10

Durée de vie

4.5/10

Les plus

  • Une vrai démo technique
  • Direction artistique de folie
  • Le concept !
  • Le parti pris sans violence
  • Histoire agréable

Les moins

  • Trop court
  • Gameplay mou
  • Gameplay peu préçis
  • Gameplay répétitif
  • Motion Sickness

Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

http://ps4vita.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *