Test de Uncharted 4 sur PS4

Après une version remasterisée  des 3 premiers épisodes, voici enfin le 4 ème et dernier volet, sensé clore la saga. Un sans faute pour la meilleur saga d’action/aventure de la décennie ? Quelle prise de risque pour cet épisode ? Uncharted 4 est-il atteint du syndrome Indiana Jones 4 ?

Uncharted-4 (10)

Les graphismes d’Uncharted 4 – 20/20

Techniquement, Uncharted 4 est clairement le plus beau jeu console vu à ce jour, la modélisation des personnages, leurs animations, jusqu’à leurs trait faciaux sont animés à la perfection. Les environnements s’apparentent à d’immenses couloirs proposant un niveau de détail et de finissions jamais vu à ce jour. Mention spéciale pour la végétation qui n’a jamais été aussi  bien détaillée et animée. De ce que j’ai pu voir sur PC, je dirais que le dernier Star Wars en Ultra est un cran au dessus en ce qui concerne les textures et la gestion de la lumière.

Mais la beauté ne résume pas qu’à la technique et côté direction artistique Uncharted 4 est aussi une franche réussite grâce à une variété d’environnements incroyable et les plans « carte postale » de toute beauté ! L’univers de la piraterie a aussi pour avantage d’être globalement peu exploité dans l’univers des jeux vidéo, ce qui en fait un chef d’oeuvre visuel unique. On pourra aussi parler la mise en scène et du jeu d’acteur exceptionnel, d’une justesse incroyable.

Naughty Dog, peut clairement se vanter d’être le studio de développement le plus à la pointe côté technique, je ne pensais franchement pas que le rendu visuel d’un jeu sur une console (à 400 balle) pouvait concurrencer grâce à de « simples » optimisations et un sens du détail incroyable un jeu tournant sur un PC (à 2 000 balles)… Oui cette phrase sent le trollage à plein nez, mais il faut le voir pour le croire… de toute façon sur PC on joue à des jeux 2D en pixel art 8bit

Uncharted-4 (8)

Le gameplay d’Uncharted 4 – 16/20

Rien de neuf sous le soleil. Escalade, exploration, gunfights, énigmes… du vu et revu. Classique, mais efficace. La nuance vient du dosage assez unique et pas déplaisant pour autant. Uncharted 2 proposait une aventure ultra rythmée, à la limite de l’essoufflement, tellement c’était intense et sans temps mort. Uncharted 3 avait commencé à alterner les phases contemplatives, de développement scénarique et de gunfight rendant le jeu plus lent… Lenteur souvent reproché par les « GAMERS » qui veulent jouer, jouer, jouer et avec du gunfight a n’en plus finir… C’était jouissif c’est vrai, mais le parti pris d’Uncharted 3, n’est pas mauvais pour autant que le jeu n’est pas moins rythmé pour autant, et j’ai même trouvé personnellement cette approche plus intéressante. Uncharted 4 enfonce le clou et reprend le rythme d’Uncharted 3 avec de longues phases d’exploration et d’exposition et en rendant les phases d’action moins orientée gunfight mais plus vers l’infiltration, façon The Last of Us, rendant ainsi Uncharted 4 encore plus lent que ces prédécesseurs, mais pas moins intéressant pour autant. Juste différent. Et heureusement, sinon Uncharted 4 n’aurait probablement été qu’un Uncharted 2 bis, ou un vulgaire Assassin’s Creed Annuel de plus… Ça aurait été franchement dommage pour un jeu de cette envergure. Uncharted 4 fait donc bien plus la part belle à l’observation et à la contemplation active de ces décors… N’allez pour autan pas penser qu’il s’agisse d’un jeu mou, on est toujours fasse à Thrid Personnal Shooter nerveux et franchement corsé si on prend la peine d’augmenter le niveau de difficulté.

Côté IA, c’est en dent de scie… L’IA prend la peine de se mettre à couvert, de vous contourner, mais les attaques ne sont pas synchronisées et parfois en cherchant à vous prendre a revers les ennemies avance vers vous totalement à découvert.

On notera l’arrivée aussi de petits à côté bien cool, comme la navigation à bord d’un bateau, la conduite d’un 4×4 ou encore les chutes façon glissade dans les décors et l’arrivé d’un grappin, qui dynamisent pas mal les séquences d’exploration et d’escalade.

Sans révolutionner le genre, Uncharted 4 est un bon cru qui se différencie très bien des précédentes moutures. Certain seront aux anges, d’autres regretterons toujours l’action effrénée d’Uncharted 2.

Uncharted-4 (2)

Le scénario d’Uncharted 4 – 15/20

Uncharted 4 nous présente un Nathan avec une vie posée en couple avec Elena, approchant tous deux de la quarantaine… Nathe aime sa vie, mais le quotidien pépère et la routine de son train train quotidien semble le frustrer… Jusqu’au jour où son frère sensé être décédé lors d’une expédition resurgis de nul part, devant à tout pris mettre la main sur le trésor du plus grand des pirates, avant que des mafieux ne lui fasse la peau… L’occasion pour Nathe de nous faire dignement sa crise de la quarantaine.

Que dire de cette introduction ? Je n’en ai pas vu d’aussi bonne et d’aussi juste depuis… MGS V. La nuance vient du registre, plutôt mature avec l’impression de rentrer dans le quotidien d’un héro à la retraite avec un traitement plus intimiste. Un véritable réussite un hommage non dissimulé à l’ensemble de la série… La thématique et son traitement  sont assez inhabituels dans le domaine du JV. La conclusion l’est tout autant.

Reste que la narration d’Uncharted 4 est globalement très (trop) classique et ne fait qu’un copié collé des précédents volets. Ensuite l’histoire en tant que telle ne vole pas très haut, mais a le mérite d’approfondir le personnage principale. L’intégration de son frère est un véritable plus, les rapports avec Eléna sont franchement bien traités et Sully reste fidèle à lui même. L’histoire reste fun et légère et conforte Uncharted comme le fils spirituel vidéo ludique d’Indiana Jones, rien de plus.

A l’image de son gameplay je dirais qu’Uncharted 4 est classique mais efficace avec un petit plus par rapport aux précédents volet… La maturité héritée de The Last of Us peut-être :-).

Uncharted-4 (3)

Ambiance sonore d’Uncharted 4 -19/20

Uncharted 4 propose une des meilleurs VF jamai vue dans un JV et un main theme franchement top et une ambiance musicale et des bruitages vraiment géniaux, qui viennent agrément l’univers visuel déjà criant de réalisme. Rien à redire.

Uncharted-4 (9)

Durée de vie d’Uncharted 4 – 16/20

J’ai bouclé l’aventure en 18h, soit le double d’Uncharted 2, sans même toucher au mode multijoueur. Une excellente durée de vie pour un jeu d’action aventure !

Uncharted-4 (6)

Ma conclusion sur Uncharted 4 – 17/20

Le plus beau jeu du moment tous supports confondus, une claque visuelle sans précédent. Une mise en scène d’une justesse incroyable, même si la narration et l’histoire sont franchement classiques et sans surprise. Le gameplay demeure inchangé, mais apporte quelques changements comme des phases d’explorations plus longues et mieux gérées, ainsi que des gunfights moins systématiques favorisant l’infiltration. Une excellente conclusion en somme, mais qui ne révolutionne pas le genre.

 

Uncharted 4

Uncharted 4
8.7

Graphisme

10/10

    Gameplay

    8/10

      Ambiance sonore

      10/10

        Scénario

        8/10

          Durée de vie

          8/10

            Les plus

            • Le plus beau jeu PS4
            • Mise en scène incroyable
            • Crise de la quarantaine
            • Indiana Jones is back
            • Long
            • Agréable à jouer
            • Doublages exceptionels
            • Rythme plus posé

            Les moins

            • Narration classique
            • Gameplay déjà vu

            Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

            http://ps4vita.fr

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *