You are here: Home » PS4 » Tests et critiques des meilleurs jeux Playstation 4 ( PS4 Pro ) et Playstation VR ( PSVR ) » Test de Rise of The Tomb Raider sur PS4

Test de Rise of The Tomb Raider sur PS4

Après un excellent reboot de la saga avec Tomb Raider sur PS3, voici enfin le retour de Lara Croft sur PS4. Ce nouvel opus intitulé : Rise of The Tomb Raider est déjà sorti il y a un 1 an sur Xbox One. Cette édition est enrichie de tous les DLC de la version Xbox, avec en prime quelques petites exclus, comme le manoir Croft. Le jeu est aussi déjà bien optimisé (merci aux joueurs de Xbox qui ont essuyé les bugs ^^)… Bref de quoi fêter dignement les 20 ans de saga ! Seulement voila, sortir Rise of The Tomb Raider en 2016 après le retour de Nate dans un Uncharted 4 juste incroyable, ne fait-il pas passer ce nouveau volet de Tomb Raider au second plan ?

rise_of_the_tomb_raider_ps4-5

Les graphismes de Rise of the Tomb Raider sur PS4 – 18/20

Sans jamais égaler techniquement Uncharted 4 sur quelque point que ce soit, Rise of The Tomb Raider peut tout de même être considéré comme l’un des plus beaux jeux de la PS4 ! Techniquement le jeu est irréprochable : modélisation quasi parfaite, textures fines et détaillées, effets de lumières gérés à la perfection, animation fluide et réaliste, même si parfois ont voit bien que certains mouvements ou détails des animations manquent de finesse ou de variété. On note aussi quelques rares bug de collision ou encore des PNJ à la modélisation un peut moins soignée que celle de Lara. AUtre petit point négatif, la qualité des animations faciales est beaucoup trop rigide et trop lisse à mon goût.

Sinon côté direction artistique, le jeu est vraiment top et on reste bien souvent contemplatif devant les décors absolument incroyables et leur ambiance unique. Au programme donc, direction la Syrie et la Russie avec des paysages montagneux et glacés, qui vous feront frissonner de plaisir. Mon seul reproche côté direction artistique ou mise en scène, c’est que même si ce volet à gagné en maturité avec des scènes cinématiques un peut moins Too Much ou surjouées, on perd malheureusement le côté Wolverinesque de Lara, qui pour m’a part m’avait vraiment plus dans le 1er volet. Maintenant Lara se prend des gros gadins dans la tronche et fait des chutes vertigineuses. On a plus aussi mal pour elle qu’avant (souvenez vous quand la demoiselle est laissée pour morte avec une balle dans le buffet, ou lorsque après une énorme chute elle finit empalée sur une tige de fer…) Ici on reste sage, des grosse chutes et de grosses explosions… Et n’allez pas me dire que c’est pour plus de réalisme, car nager au milieu des glaciers en petite tenue n’est pas envisageable non plus, encore moins espérer survivre à une explosion à seulement 10 m de l’épicentre, sans être totalement soufflé par la puissance de l’explosion ou finir brûlé au 3eme degré… Bref, petite déception de ce côté là, pour un jeu d’action très conventionnel dans sa mise en scène.

rise_of_the_tomb_raider_ps4-6

Le gameplay de Rise of the Tomb Raider sur PS4 – 18/20

Sans surprise le gameplay est très similaire au précédent épisode. Ceci dit, pourquoi changer une équipe qui marche ? On se retrouve donc avec un système de crafting efficace, bien pensé et facile à prendre en main. Lara évolue en gagnant de l’expérience pour acquérir de nouvelles compétences, soit en chasse, survie ou combat. Rise of the Tomb Raider alterne avec brio les phases d’exploration, de combat, d’infiltration, de résolution d’énigmes et de course poursuite en mode plateforme,  dans l’open world très linéaire du jeu, qui propose toujours autant de verticalité dans son level design, ce qui est un véritable plaisir ! Le jeu recèle de nombreux lieux secrets et cachés. On se prend vite au jeu de vouloir tout explorer !

L’exploration

Revenons donc plus précisément sur les phases d’exploration. Elles sont en tous point de vue similaires à celles du premier opus. Ce n’est pas un reproche tant ces dernières étaient réussies. Rise of The Tomb Raider ne fait que réaliser ce nouvel exploit d’un open world où toutes les zones sont connectées avec cohérence et intelligence, sans jamais offrir de zones de vides et guidant le joueur pour qu’il ne s’y perde jamais, sauf pour trouver des lieux cachés :-). Certains reprocheront que cette approche est bonne pour les casus, mais en réalité elle a surtout un impact sur notre immersion et sur le rythme de l’aventure et de sa narration.

Les combats

En ce qui concerne les phases de combat, Rise of the Tomb Raider adopte une fois de plus la même formule géniale que le premier. Avec un système de couverture implicite, des éléments de décors destructibles et interactifs pour un festival d’explosions. Ensuite, viennent les armes de 5 types : Le piolet pour le corps à corps, l’arc utile en toutes situation permettant de balancer des flèches classiques, explosives, enflammées ou empoisonnées. Le revolver, le fusil et le fusil à pompe. Bref du classique.  A noter aussi qu’il possible durant les combat de crafter automatiquement des potions de guérison, et faire des cocktails Molotov ou encore des mini grenades. C’est globalement classique et efficace, même si je déplore que Lara ne puisse pas effectuer de tir à la hanche (façon Nate d’Uncharted, sans viser). Lara n’est pas non plus capable de tirer à une main suspendue depuis une corniche et le corps à corps est traité de manière assez basique…

rise_of_the_tomb_raider_ps4-11

L’infiltration

Les phases d’infiltration sont quand à elle excellentes et très arcade par rapport à un Deus Ex ou un MGS, mais sont franchement très plaisantes. Il vous faudra donc tuer en toute discrétion au corps à corps à l’abri des regards. Tout est une question de timing et de vision global de l’environnement , car ici il est impossible de cacher les cadavres et une fois détecté impossible de revenir en arrière , place à la baston ! :-). Les bonnes idées que j’apprécie dans ce mode sont la simplicité et l’efficacité de l’action et quelques bonnes trouvailles comme l’attaque venant des eaux où vous pouvez noyez votre adversaire en toute discrétion…

Les courses poursuites

Entre deux phases d’action et d’exploration viennent les phases que j’appellerai de course poursuite, Ces phases de gameplay très scriptées ponctuent régulièrement le jeu et donne pas mal de rythme à l’ensemble. Ces phases sont en fait une sorte de parcours prédéterminer semé d’embûches et de pièges en tous genres à parcourir le plus vite possible sous peine de mourir. Les amateurs de grosses explosions et de jeu de plateforme, ou aimant tout simplement le sens du timing seront aux anges. C’est aussi un élément narratif permettant de faire évoluer Lara dans l’univers, servant bien souvent de transition punchy avant une cinématique.

Les énigmes

Enfin, viennent les phases de résolution d’énigmes, qui pour le coup, même si aucune ne sont insurmontables et parfois trop guidées en indices, auront le mérite de faire chauffer vos méninges. Et pour le coup, plus que dans Uncharted 4 :-).

Dans l’ensemble, Rise of the Tomb Raider n’invente rien ou presque rien et se contente de copier coller à la perfection l’excellent modèle du reboot de Tomb Raider. Une  copie excellente mais sans surprise ni grosse innovation. C’est dommage car le simple fait d’ajouter des boss à l’instar de ceux des DLC aurait largement suffit pour que l’ont cri au géni et que la saga innove suffisamment.

rise_of_the_tomb_raider_ps4-1

Le scénario de Rise of The Tomb Raider sur PS4 – 13/20

Sans être dégueulasse le scénario de Rise of The Tomb Raider est a peine meilleur que celui du premier opus : creux, sans intérêt, classique et cliché.  En gros Lara part en Syrie et en Russie sur les trace d’un artefact donnant l’immortalité. Lara en bonne héroïne, n’y va pas pour devenir immortelle, ni même pour la gloire, mais simplement parce que papa Croft s’est donné la mort faute de pouvoir poursuivre ses recherches sur cet artefact. Seulement voila, mademoiselle Croft n’est pas toute seule à chercher ce trésor. En effet, un groupe armé nommé les trinitaires, qui s’annoncent comme étant les futurs gros méchants de la saga sont aussi sur les trace de ce trésor. Au final la partie dramatique du suicide du père de Lara ne sombre pas dans le mélo, mais m’a carrément laissé de marbre. Aucune émotion ne transparait, ni impact réel expliquant la psychologie de Lara. Les trinitaires ne sont guerre approfondis sur qui ils sont, ce qu’ils veulent et pourquoi ? Lara quand à elle n’évolue pas vraiment durant l’aventure et semble plus endurcie et violente que dans le premier opus. C’est le seul vrai point positif. On a le droit à une Lara sauvage et sans concession. On pourrait aussi espérer un jeu proposant un univers intelligent vu les zones traversées avec un contenu culturel inspiré… Malheureusement tout ceci ne reste que visuel et tout ce qui concerne les goulags traversés, le communisme, la propagande… Tout ça est effleuré, mais jamais approfondis ou rattaché au contexte. Reste donc une série de péripéties bien mises en scène avec des dialogues mieux écrit, mais un tout qui manque d’émotion et de sens. Bref très premier degré, mais plaisant à regarder.

rise_of_the_tomb_raider_ps4-9

Bande son de Rise of The Tomb Raider sur PS4 – 16/20

Les musiques sont de bonne facture, mais il manque toujours un main theme de l’envergure d’Uncharted. Les voix sont honnêtes, même si la VF manque de conviction. Les bruitages sont impeccables et les discutions entre les soldats sont un délice à écouter :-). Bref du travail de qualité, mais qui n’atteint pas non plus les sommets.

rise_of_the_tomb_raider_ps4-10

Durée de vie de Rise of The Tomb Raider – 17/20

Le jeu principale se boucle entre 10 et 15h. A cela vous pouvez ajouter les DLC inclus, qui sont d’excellente qualité et vous montez facilement à une vingtaine d’heure de jeu. A près si vous souhaitez boucler l’aventure à 100%, tester les autres niveaux de difficulté, ajoutez facilement une dizaine heure de jeu. Un jeu qui vous occupera donc entre 15 et 40 heures selon votre degré de perfectionnisme 🙂

rise_of_the_tomb_raider_ps4-7

Ma conclusion sur Rise of The Tomb Raider sur PS4 – 17/20

Rise of The Tomb Raider est une excellente alternative a Uncharted 4, proposant un jeu magnifique visuellement, un gameplay solide et une durée de vie conséquente ! Les seuls vrais reproches que l’ont pourrait lui adresser, résident dans son manque de prise de risque en faisant un copier/coller du premier opus. Un scénario toujours aussi insipide et sans surprise.Reste que Rise of The Tomb Raider fait clairement parti des meilleurs jeu d’action aventure de la PS4.

Rise of The Tomb Raider - PS4

Rise of The Tomb Raider - PS4
8.2

Graphisme

9/10

    Gameplay

    9/10

      Ambiance sonore

      8/10

        Scénario

        7/10

          Durée de vie

          9/10

            Les plus

            • Sublime
            • Gamepay toujours aussi bon
            • Dépaysant
            • Bon dosage entre les différentes phases de gameplay
            • Riche en contenus
            • Le boss du DLC

            Les moins

            • Déjà vu
            • Scénario décevant
            • Trop guidé

            Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

            http://ps4vita.fr

            1 Comment

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *