You are here: Home » PS4 » Tests et critiques des meilleurs jeux Playstation 4 ( PS4 Pro ) et Playstation VR ( PSVR ) » Test de Bloodborne: mon cauchemar bien aimé

Test de Bloodborne: mon cauchemar bien aimé

Voici le test du jeu (aux côté de the Witcher 3) que j’attends le plus cette année !  Autant dire que mes attentes sont grandes (démesurées), mais cela se justifie de part les ambitions affichées par Bloodborne pour se positionner comme LE Dark Souls Like exclusif de la PS4. Dark Souls étant à mon humble avis l’un des jeux les plus marquant de la précédente Gen, Bloodborne parviendra t’il a nous offrir quelque chose de nouveau tout en étant aussi bon ?

1er Boss de Bloodborne

Les graphismes de Bloodborne  – 18/20

Allons y franchement, Bloodborne ne m’a pas mis une grosse claque technique dans la gueule disons que c’est très propre et sans fautes au niveau des textures, des effets de lumière et de la modélisation (mais d’autres jeux le font déjà). Malheureusement le framerate souffre un peu et peine à rester à 30FPS constantes (rien de bien gênant). Voila pour la partie purement technique dont je me fou pas mal du moment que ça n’est pas buggé, agréable à regarder et à jouer.

Entrons maintenant dans le vif du sujet. La grande force visuelle de Bloodborne vient clairement des choix artistiques opérés avec des environnements très sombres, d’immenses bâtiments victorien et des édifices gothiques de toute beauté aux tailles démesurées. Ce gigantisme ténébreux aura pour effet de vous faire sentir tout petit, frêle et perdu ^^. Le jeu joue beaucoup sur les lumières et les nombreux petits détails présents dans les décors. Tout est là pour nous immerger et nous plonger dans une atmosphère, morbide, mystérieuse et cauchemardesque. Malgré ça, l’ambiance de Bloodborne est toujours envoûtante au point de vouloir nous faire explorer et traverser chaque pièce avec attention malgré l’insécurité des lieux. Mis à part cette direction artistique oppressante, Bloodborne nous offres quelques instants de répits avec des passages ou je suis resté subjugué par la beauté des lieux en restant quelques minutes en contemplation devant un rayon de la soleil, une lune rouge comme le sang ou une prairie de petites fleurs… Ça peu paraître absurde, mais ce sont ces petits moments qui nous permettent de respirer, de ne pas sombrer dans la folie et surtout de nous dire « Ce jeu est magnifique. », avant de brusquement retomber dans la noirceur de ce cauchemar.

Vous l’aurez compris, Bloodborne n’est pas une démo technique, mais c’est un jeu pensé pour traverser les âges visuellement. Je m’emballe peut-être un peu, mais c’est mon ressenti, on en parle dans 10 ans pour vérifier ça !

Cinématique de Bloodborne

Le Gameplay de Bloodborne – 19/20

Bloodborne s’inspire très fortement de la saga des Souls, n’allez pourtant pas penser pour autant qu’il s’agit là d’un vulgaire clone avec une direction artistique différente pour masquer le tout. Plutôt que de vous faire un long blabla décrivant le gameplay voici les points commun et les différences entre Dark Souls et Bloodborne

Un boss qui pête le feu dans Bloodborne

Les points communs avec Dark Souls :

  • Le jeu est exigent en mode normal et difficile contre les boss optionnels et en NG+
  • Les ennemies respawn à chaque nouveau chargement
  • Les Checkpoint sont rare et permettent de se téléporter vers une zone centrale safe (type Majula)
  • Les raccourcis à débloquer sont vitaux pour progresser convenablement
  • L’expérience est gérée à l’identique par rapport à Dark Souls… Si vous ne rentrez pas en vie, vous perdez tout ! C’est punitif, expéditif et rageant ^^.
  • Le level design fourmille de pièges et le level design est très « vertical ».
  • Le mode multi en coop/invasion fonctionne de la même façon que dans DS et a été simplifié pour jouer avec des potes bien précis
  • On peu tuer les PNJ… Et ça c’est chiant !

Assassin's Creed dans Bloodborne

Les 7 différences majeurs avec Dark Souls :

  • Bloodborne propose une dizaine d’arme « unique » au total que l’on peu faire évoluer  alors que les souls proposaient beaucoup plus d’armes.
  • Bloodborne ne propose pas de jouer safe derrière un bouclier (il y en a un dans le jeu, mais c’est presque un troll)
  • Bloodborne fait la part belle aux esquive et aux interruptions de combos / stun avec le flingue ! Le gameplay est plus nerveux.
  • Dark Souls proposer de faire LV up son équipement alors que Bloodborne propose de l’améliorer avec des Runes.
  • Bloodborne propose plusieurs fin
  • Darksouls intégré une gestion du poids, ce n’est pas le cas dans Bloodborne qui s’est « allégé »
  • Bloodborne intègre des tonnes de donjons secondaires (calices), qui permettent de looter de beaux objets.
  • Les temps de chargement d’une minute sont odieux surtout quand on meurt souvent.

Personnage dans Bloodborne

Au final j’ai l’impression que Bloodborne reprend les points forts des Souls avec son level design et son fonctionnement global en y supprimant ou simplifiant des tonnes de trucs. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est moins difficile. Cela vient sans doute des reproches faits au second volet qui ajoutait trop de choses « inutiles »alors que le 1er  Dark Souls était parfait en l’état. Personnellement les deux formules me convenaient. Celle de Bloodborne semble être une nouvelle alternative plus agressive et tout aussi bonne que ses aînés spirituels.

Dernier préparatif avant d'affronter un boss dans Bloodborne

Ambiance sonore de Bloodborne – 15/20

Des doublages en VF ! Youhou ! Que j’ai passé en VOSTFR, parce que c’est mieux Yahaaa ! Pour les faignant il y a une vf qui a l’air potable… mais honnêtement rien de vaut la VO et n’allez pas dire que lire des textes vous empêche de jouer, car non seulement les PNJ causant sont peu nombreux et a moins d’être complètement débile vous n’entamerez pas une conversation en plein combat…

Côté musique, c’est très sobre, très discret, pas aussi marquant que les musiques des Souls…Disons que ça passe bien, mais je m’attendais à des compositions plus grandioses, plus marquantes, plus épiques. Non ça reste très (trop) sage à mon goût, sans pour autant être déplaisant.

Bloodborne c'est beau

Le scénario de Bloodborne – 13/20

Difficile de juger Bloodborne sur son histoire… Pour faire « comme les Souls » From Software nous à pondu une histoire à dormir debout à laquelle je n’ai absolument rien capté ! Les informations concernant l’histoire vous arrivent par bribes au travers des rares dialogues avec les PNJ, quelques cinématiques qui amènent plus de réponses qu’elles n’en apportent… La narration en plus d’être (volontairement) décousue est aussi très énigmatique car honnêtement je n’ai pas toujours capté ce que voulaient me dire les PNJ et j’avoue ne pas avoir trop cherché car cela n’entravait pas ma progression. Là où dans beaucoup de JV l’histoire est un fil conducteur à votre progression, ici elle un simple meuble qui sert le décors et l’ambiance sans plus de prétention malheureusement. Alors non Bloodborne ne brille pas par son histoire, mais ce n’est pas son ambition non plus. C’est dommage car je trouvais que Dark Souls 2 tout en restant énigmatique en offrant quelques éléments de plus permettait de s’intéresser à l’histoire ici… bof ^^.

Pour ceux que ça intéresse voici un petit résumé du background :

Nous sommes dans le XIXème siècle, en pleine époque victorienne. Dans une région montagneuse reculée se trouve l’ancienne citée de Yharnam. C’est une ville sombre où la foi autochtone a donné naissance aux préjugés, mais c’est aussi le centre d’anciennes connaissances médicales. Cependant, la cité est désormais infectée par une épidémie horrible appelée « la peste de la bête », et est connue comme un endroit maudit. Aujourd’hui, dans la cité de Yharnam, la chasse à la bête a lieu chaque nuit, et les rues sont remplies par l’odeur du sang, les monstres et la mort.

CB2vdsLW8AASWSi

La durée de vie de Bloodborne – 15/20

Comparé à un Souls Bloodborne parait bien maigre en terme de contenu avec « seulement » une quarantaine d’heure au compteur. Maintenant, dire que c’est peu reviendrait à renier l’immense rejouablité de Bloodborne en NG+ , ses calices et ses boss optionnels absolument odieux… Si vous arrivez jusqu’à la fin de l’aventure, c’est que vous aimez les challenges alors vous vous replongerez forcément dedans pour une petite quarantaine d’heures supplémentaire :-). Si les DLC sont du même niveau que ceux d’un Dark Souls 2, on peut aussi s’attendre à une petite trentaine d’heure supplémentaire encore :-).


xrofafhzaz99y4kx8nje

Ma conclusion sur Bloodborne – 17/20

Bloodborne est clairement le fil spirituel et digne descendant de Dark Souls. Les points communs sont nombreux mais Bloodborne parvient à se différencier grâce à son ambiance cauchemardesque incroyable, mais aussi en reprenant avec sucés les points forts de Dark Souls tout en offrant un gameplay finalement bien différent dans son approche des combats. Alors non Bloodborne ne réinvente pas la poudre… Mais quelle poudre mes amis ! C’est d’la bonne, celle qui vous rend accro dès la première dose et vous fait vivre le plus grand bad trip de votre vie jusqu’à ce que la mort vous sépare…

Bloodborne

Bloodborne
8.6

GRAPHISMES & ANIMATION

9/10

    GAMEPLAY

    10/10

      AMBIANCE SONORE

      9/10

        SCÉNARIO

        7/10

          DURÉE DE VIE

          9/10

            Les plus

            • Direction artistique incroyable
            • Opressant
            • Nerveux
            • Addictif
            • Level Design exemplaire
            • Long

            Les moins

            • Scénario anecdotique

            Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

            http://ps4vita.fr

            1 Comment

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *