You are here: Home » PS4 » Test » Test de Star Ocean Integrity and Faithlessness sur PS4

Test de Star Ocean Integrity and Faithlessness sur PS4

Après s’être fait gentiment démonté par la presse jeux vidéo avec des notes passablement moyennes, c’est avec une petite appréhension que je me lance dans ce test de Star Ocean Integrity and Faithlessness sur PS4. Star Ocean 5, pour être plus exact… Oui le 5eme volet d’une grande saga, dont les 3 premiers épisodes sont tout simplement les pierre angulaire du J-RPG de science fiction. La presse JV a t-elle eu raison de jeter de SO aux orties ?

StarOcean5 (6)

Les graphismes de Star Ocean: Integrity and Faithlessness sur PS4: 14/20

Ce star Ocean sur PS4 est aussi sorti sur PS3 et on pourrait s’attendre à une belle bouse visuelle, avec une technique dépassée, des textures dégueulasses et une animation relativement mauvaise, le tout sauvé de justesse par sa direction artistique ?

La réponse est clairement non ! Visuellement, Star Ocean s’en tire nettement mieux qu’un Tales of Zestiria avec des textures parfois très fines et variées, des effets de lumières assez jolis lors des affrontements, une animation un poil rigide et un jeu qui au finale tient franchement bien la route visuellement, même si je reconnais que le sublime côtoie souvent le fade et le crade dans les donjons ou sur la carte du monde…

Entendez par là que les villes sont souvent magnifiques, bien animées, artistiquement travaillées et que les donjons ou la carte du monde sont assez vides avec des textures dignes d’une PS3. On est clairement pas face à un The Witcher 3, mais on est aussi loin devant un Tales of. Note spéciale pour le charac design qui propose des artworks magnifiques, clairement les personnages les mieux designés de ces dernières années.

StarOcean5 (3)

Le gameplay de Star Ocean: Integrity and Faithlessness sur PS4 : 14/20

Star Ocean : Integrity and Faithlessness est un RPG moderne avec un système de combat proche des tales of, où vous pouvez exécuter en temps réel 4 types d’attaques paramétrées préalablement, qui se réalisent au corps à corps ou à distance. Avec une notion d’attaque faible mais rapide, qui peuvent interrompre les attaques lourdes, mais qui peuvent êtres facilement parées. Les attaques lourdes peuvent quant à elle briser les gardes. Il y a aussi les attaques spéciales qui brisent les gardes, consomment de la mana et peuvent être pour ou moins facilement esquivables. Vous pouvez aussi switcher facilement en temps réel d’un personnage à un autre, les autres personnages étant contrôlés en parallèle par une IA pas très futée…

Rien de bien palpitant dans les combats, qui se résument à se focaliser sur une cible a prioriser les ennemies à abattre et dans le cas des bosses, à s’éloigner de leur coups salvateurs. A noter aussi que les myriades d’effets spéciaux , qui disons le, sont assez impressionnant nuisent malheureusement à la lisibilité de l’action globale. Les phases d’explorations sont assez classiques et on est globalement bien guidé, même si par moment je me suis retrouvé plusieurs fois avec la désagréable impression de ne pas savoir où devoir aller pour continuer ma quête :-(,  cherchant ainsi, pendant de nombreuses heures… mon chemin. le level design en tant que tel est basique. Le hic, c’est que le jeu nous oblige à faire beaucoup d’allés et retours dans des endroits déjà visités sans réel valeur ajoutée, alors que le jeu aurait clairement pu, vu son contexte nous offrir un moyen de nous téléporter.

Voila pour les aspect négatifs… Pourtant, je ne vous cache pas que malgré ces innombrables défauts j’ai pris un pied d’enfer à jouer à ce SO ! Simplement grâce à son système de rôle qui permet de débloquer des compétences, de les faire progresser en XP et de les attribuer et les combiner à un personnage pour créer des combinaisons de folie. Un peut comme les materias de FF7. Et ça c’est franchement top ! Surtout que la progression est rapide, vu à la vitesse à laquelle ont enchaîne les combats. C’est aussi grisant grâce aux nombre incroyable de possibilités qu’offre de ce système, tant le nombre de rôle est impressionnant. A côté de ça vous pourrez aussi débloquer des spécialités, qui permettent par exemple d’avoir un meilleur loot des monstres, d’afficher les coffres sur la carte, faire du crafting… La notion de crafting est d’ailleurs très aboutie, autant sur la partie collecte ou réalisation. Les points d’expérience, à allouer pour faire évoluer vos rôles ou vos spécialités sont les même, ce qui créait un dilem pour savoir ce que l’on va faire évoluer en priorité. En bref, simple, efficace, vraiment fun et juste excellent !

StarOcean5 (5)

Ambiance sonore de Star Ocean: Integrity and Faithlessness sur PS4 : 16/20

Les compositions musicales sont assez variées avec des thèmes très cinématographique, franchement réussis. Pour les bosses on a le droit à une musique plus rythmée et nerveuse et dans les passages plus SF, une musique plus électronique, du plus bel effet ! Franchement c’est réussi ! A côté de ça on a le droit aux voies en japonais ou en anglais :-). La VO est vraiment bonne.

StarOcean5 (4)

Le scénario de Star Ocean: Integrity and Faithlessness sur PS4 : 08/20

Quelle déception ! Non vraiment ! C’est chiant et inintéressant au possible, les personnages sont creux et plats,  et le système de quartiers libre du jeu où vos persos peuvent parler entre eux ne fait que renforcer la superficialité des personnages… Heureusement le jeu ne sombre pas trop dans le mélo et l’histoire est ponctuée d’enlèvements… seul réel moteur, faisant avancer l’histoire. La partie SF comme le background politique sont bâclés et il est difficile d’avoir une vision claire de l’histoire, qui se résume à un enchaînement de donjons. A cela vient s’ajouter des choix franchement discutables et déroutant concernant la mise en scène. Vous pouvez toujours déplacer votre personnage lors des phases de dialogues, mais j’aurais préféré une belle cinématique, ou un dessin animé, voir un simple angle de caméra statique pour entrevoir les émotions des personnages ou un minimum de jeu d’acteur. Ici le fait de pouvoir déplacer ses persos pendant les phases de parlotes est juste bon à nous faire passer le temps.

Bon revenons à nos moutons concernant l’histoire. Vous incarnez Fidele dont le village est attaqué par une autre nation à l’ouest et vous partez rejoindre les troupes de votre nation gérée par votre papa. On imagine donc que la relation difficile entre  le père et son fils, qui sont évoquées en début de jeu seront traitées… Mais non, cet élément sera balayé d’un simple revers de manche et expédié en 5min chrono dans le jeu. Bref votre Fidele compagnon avec ses potes rencontrés en chemin va tomber sur une petite fille aux pouvoir étranges… Sauf que cette dernières est pourchassée par des méchants, qui viennent d’on ne sait où, mais pas de l’ouest en tous cas… roulement de tambour… Ils viennent de l’espace. Heureusement il n’y a pas que des méchants dans l’espace et des gentils viennent vous aider, comme ça, parce que ça ne respecte pas le code des nations intergalactiques, blablabla… De toute façon on s’en bat les couilles parce que ça sera aussi expédié en 5min et votre quête consistera à protéger la demoiselle pendant 15h d’on ne sait trop qui, ni pourquoi et au passage vous aiderez votre nation contre les méchants de l’ouest qu’on ne connait pas car eux aussi, on s’en bat les steaks… Voila en gros le scénario de Star Ocean: Integrity and Faithlessness… Une bonne grosse course poursuite et rien de plus… Ne comptez pas sur les quêtes annexes pour approfondir le background et n’espérez pas vous attacher aux personnages, sauf si vous êtes un fétichistes des magnifiques artworks qui les caractérises.

StarOcean5 (1)

Durée de vie de Star Ocean: Intergity and Faithlessness sur PS4: 13/20

Environ 30h de jeu à courir dans tous les sens pour pas grand chose et à faire des allés retours… Ça n’est pas que le jeu est court, mais simplement qu’une telle histoire, aussi creuse, mériterait de tenir en 10h ou en 30h  avec des personnages et un background réellement travaillé. Bref, la durée de vie à été artificiellement augmentée.

Ma conclusion sur Star Ocean: Integrity ans Faithlessness sur PS4 : 13/20

Décevant, c’est clair… Visuellement et artistiquement le jeu s’en tire bien, même si je regrette amèrement le manque de lisibilité des combats ou son manque de mise en scène. Le jeu propose un système d’évolution absolument géniale et franchement fun, qui à lui seul vaut le détour et qui m’a clairement permis de resté jouer jusqu’à la fin. Le VRAI GROS POINT NOIR reste le scénario, qui est une réelle insulte au genre et à ses ancêtres : mal rythmé, inintéressant, personnages creux… Vraiment dommage car le potentiel était énorme. Bref jouez y pour son gameplay, pas pour son histoire.

 

Star Ocean Integrity and Faithlessness

49
Star Ocean Integrity and Faithlessness
6.5

Graphisme

7/10

    Gameplay

    7/10

      Ambiance sonore

      8/10

        Durée de vie

        7/10

          Scénario

          4/10

            Les plus

            • Charac Design excepionel
            • Système de rôle géniale
            • Addictif
            • Musiques au Top
            • Le crafting
            • Parfois sublime
            • VO sous titrée français

            Les moins

            • Scénario mauvais
            • Histoire mal rythmée
            • Combats moyens
            • Donjons peu inspirés
            • Allés et retours inutiles
            • Parfois moche
            • Difficile de savoir où aller

            Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

            http://ps4vita.fr

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *