You are here: Home » PS3 » Test PS3 » Test de Evil Within sur PS3

Test de Evil Within sur PS3

Mes dernières vrais expériences dans le domaine du survival horror commencent un peu à dater avec Outlast et Dead Space 2, depuis plus grand chose ou tout du moins des truc faussement flippant (Resident Evil 6 ?). C’est donc avec un peu d’appréhension que j’insère la galette d’Evil Within dans le mange disque de ma PS3. Appréhension car les trailers diffusés à ce jour ne mettaient en exergue qu’une ambiance malsaine, gore et violente, mais pas forcément quelque chose d’horrifique.

EW

Les graphismes d’Evil Within – 17/20

Bon ce n’est clairement pas TLOU, certaines textures mettent du temps à s’afficher et d’autres sont franchement cradingue par moment. Pour le reste c’est du tout bon ! Visuellement les personnages sont modélisés et animés avec finesse. Les environnement sont très variés, particulièrement beau et très inspirés d’un point de vue artistique. Je me dis que l’expérience PS3 est très réussie et qu’elle doit être franchement bluffante sur PS4 ! A cela s’ajoute des effets de lumières incroyable et un sens de la mise en scène franchement maîtrisé.

EW-PS4

Le gameplay d’Evil Within – 18/20

Evil Within est une sorte de pastiche reprenant ce qui se fait de mieux un peu partout dans le genre ! On y retrouve donc le côté infiltration d’un TLOU, les énigmes d’un Resident Evil, L’action et les boss d’un Dead Space et le côté cache cache de Outlast, ou encore le suspense et le pouvoir suggestif d’un Silent Hill. Evil Within est linéaire, mais les niveaux sont assez vastes (pour la plupart) et permettent au joueur de faire de vrais choix : infiltrer, affronter directement ou simplement fuir ! Les pièges du level design sont franchement sympathiques et assez démoniaques. C’est clairement ces piques de difficulté qui donnent à Evil Within son charme et sa personnalité. Le système d’évolution bien que classique est très efficace. Vous collectez des points a répartir pour améliorer vos armes ou les aptitudes de votre personnage.

Côté point noir, je dirais que l’IA est franchement stupide que ça soit du côté alliés ou même montres, ce qui a tendance diminuer le stresse et la difficulté du jeu.

the-evil-within-mannequin-hell

Ambiance sonore d’Evil Within – 17/20

La musique, sans atteindre l’excellence d’un Dead Space parvient a elle seule a instaurer un univers angoissant et stressant. Les bruitages sont aussi très bon et chaque monstre fait son petit bruit bien a lui, idem pour les armes ou certain éléments de décors ^^. Côté doublage j’ai trouvé la VF très convaincante et d’excellente facture, ça m’a aussi clairement beaucoup aidé à entrer dans le scénario d’Evil Within.

the-evil-within

Le scénario d’Evil Within – 17/20

Là où tous les Survival Horror se cassent lamentablement les dent sauf peut-être Silent Hill et TLOU, Evil Within parvient à nous proposer une histoire juste géniale et passionnante, bourrée de clins d’oeils aux autres survival et exploitant à merveille les clichés du genre! Une véritable décente aux enfers qui vous rendra complètement barge ^^. Pour ne pas vous spoiler je résumerais très sommairement le background d’Evil Within. Vous incarnez l’inspecteur Sebastian Castellano se rendant dans un hôpital psychiatrique pour enquêter sur de multiples homicides… Comme vous vous en douté le fameux hôpital a été le lieux de diverses expérience qui ont aboutis sur de jolies monstruosités… Seulement voila, une fois parti de l’hôpital le monde à changé et tombe en décrépitude… En parallèle votre héros semble aussi troublé et retrouve régulièrement transporté dans un asile… Réalité ou rêve ? Vous le saurez en y jouant ^^. J’ai adoré les clins d’œil très appuyés à Resident Evil : Machine a écrire, manoirs…

the-evil-within-bas

La durée de vie d’Evil Within – 17/20

Là où TLOU nous offre 12h de jeu, Outlast 5h, Dead Space 10h et Resident Evil une dizaine d’heure pour les premiers… Evil Within nous en balance une bonne quinzaine lors du premier run (on peu le rusher aussi). Bref, bonne durée de vie, surtout si on y a joute le new game plus et les autres niveau de difficultés.

Ma conclusion sur Evil Within – 17/20

Evil Within est un hommage au genre Survival Horror, un best of de ce que l’on peut trouver dans Resident Evil, The Last of US, Silent Hill ou encore Outlast. Et malgré ses clins d’œils assumés que ça soit au niveau du gameplay, de la direction artistique ou de son histoire, Evil Within possède une véritable personnalité grâce a son scénario bien construit et son petit côté sadique dans les pièges retorses qu’il propose. Toutefois plus que de la peur ou de l’angouasse, j’ai plus ressenti du stresse en y jouant. Toujours est-il qu’Evil Within est un grand jeu que je recommande à tous, un peu ce qu’aurait du devenir Resident Evil après le 4eme opus.

Plop ! Bienvenue sur le blog d'un gros troll, 300% gamer, 200% otaku, 100% Sony Fanboy. Trollons ensemble sur l'actu des JV ! Ma console préférée : Psone Mes jeux favoris : FF7, Chrono Trigger, Vagrant Story Mon manga adoré : Berserk Mon anime adulé : CowBoy Bebop Mon sport IRL Kung-Fu Wushu

http://ps4vita.fr

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *